menu

Vivre
Nos actualités

Une belle réussite pour cette deuxième édition du Duo2

Le 20/03/2019

#Établissements & Services

60 duos ont été formés pour cette deuxième édition du Duo2 !

Jean-Michel, salarié chez Microsoft, travaille dans la finance. Mais ce jeudi, il suit toutes les étapes de fabrication d'un boeuf bourguignon avec Florian, travailleur handicapé, dans un centre d'aide par le travail à Châtillon, en banlieue parisienne.

Comme une soixantaine de salariés, Jean-Michel s'est inscrit au "Duo2", une opération qui invite des salariés à partager une journée d'un travailleur handicapé organisée par la Fondation des Amis de l'Atelier, qui gère 8 établissements et services d'aide par le travail (Esat).

"Ça me sort de ma routine et ça ramène à la réalité des choses", sourit-il.

Dans l'établissement de Châtillon, 82 personnes porteuses d'un handicap mental ou psychique travaillent dans des ateliers allant de la menuiserie à la restauration en passant par les espaces verts et le recyclage de cartouches d'encre.

Le lieu est chaleureux, avec ses espaces détente équipés de babyfoot et table de ping pong. A la fin de la pause, travailleurs handicapés et salariés volontaires regagnent leur poste avec célérité. "Je suis impressionné par leur culture d'entreprise et la technicité du travail", témoigne Tugdual, également salarié de Microsoft en immersion.

Avec Laurent, qui travaille à l'Esat depuis sept mois après un long séjour à l'hôpital, il confectionne une table basse en bois. "L'atelier n'est pas rentable mais nous sommes des travailleurs à part entière", souligne Laurent.

Le handicap psychique, bien qu'"invisible" par rapport au handicap mental ou physique, empêche beaucoup de travailler en entreprise. Dans cet atelier protégé, "ils reprennent confiance en eux, nouent des relations sociales avec le travail en équipe", explique le directeur du centre, Charles-Henri Rey.

L'opération Duo2 a pour objectif de faire connaître le travail protégé, mais aussi de mettre ces travailleurs handicapés en contact avec le monde extérieur.

François-Loïc Rousselon est venu passer la journée dans l'atelier restauration, qui fournit des plats préparés en partenariat avec le géant de la restauration collective Sodexo. Son association "Tremplin extraordinaire" projette d'ouvrir un restaurant à Paris employant des travailleurs handicapés.

"Je les trouve très concentrés, très consciencieux, ils aiment ce qu'ils font et ça se voit", dit-il.

Ce deuxième Duo2, après une première journée en octobre, fait partie des initiatives pour changer le regard du monde du travail sur le handicap.

Reprise dépêche AFP
Crédit photo : Christophe Hargoues

Partager cette actualité sur les réseaux sociaux :

Facebook Twitter